Google

Canon à flammes gobelin.

L'intérêt du modélisme, c'est de laisser libre cours à son imagination. Tous les délires sont permis.

 

Histoire:

 

Dans les collines arides qui bordent le flanc ouest de la Montagne Bleue, un petit groupe de nains chemine péniblement. Ils sont inquiets et leurs mules renâclent. Il flotte dans l'air du couchant un relent de Gobelin en maraude. L'équipe de Nains escorte un canon à flamme que le Roi sous la Montagne Bleue a envoyé au village le plus proche pour sa révision annuelle. En effet la chambre de pressurisation à vapeur a laissé voir quelques fuites lors du dernier combat contre les Skaven. Les servants d'artillerie auraient d'ailleurs pu être gravement blessés s'il n'eut été leurs solides gants de cuir.

En chemin, les nains se sont laissés surprendre par le soir, les mules peinant sur les mauvais chemins pierreux à flanc de montagne… Les Gobelins jaillissent de toute part. Des Gobelins de la nuit, bien sûr: la belliqueuse tribue des Nokturns. Ils arborent fièrement la Lune Jaune. Il y a même une bande de chevaucheurs de Loups, les Trakka...
Les Nains savent que le Canon à Flammes qui leur a été confié est précieux et pourrait se retourner contre eux s'il tombait entre de mauvaises mains. Pourtant, les ennemis sont en surnombre, et que pourrait comprendre un Gobelin à la subtile mécanique des forgerons barbus ? Ces imbéciles peaux vertes réussiront tout au plus à se brûler, et même avec un peu de chance, à faire exploser la terrible machine de guerre dans leurs propres rangs !
Amusés par cette idée, les compagnons barbus battent en retraite. Le chef de l'escorte essaie bien de les en empêcher, faisant appel au courage et à la ténacité de ceux de son espèce. Mais les soldats, passablement imbibés de bière, sont trop contents d'abandonner là ce fardeau et de gagner sans délais la bourgade la plus proche pour troquer leurs gemmes contre de l'or ou de la boisson. Comme quoi les nains sont pas si courageux et parfaits qu'on voudrait parfois nous le faire croire…

Les Gobelins, en effet, auraient étés bien en mal d'utiliser avec efficacité cette prise de guerre. En plus ils ont mangé les deux mules, qui de toutes façons, trop effrayés par les Squigs, refusaient de bouger. Ce que ce peut être têtu, une mule !
C'était compter sans les rapports d'intérêt commun unissant les Gobelins et les Skaven… Ainsi, Skikass, le chef des Gobelin, obtint de l'aide d'un ingénieur Skaven cupide.
Les Gobelins savent désormais (à peu près) faire marcher leur canon. Mais comme ils se brûlent une fois sur deux à cause des fuites de vapeur que personne ne sait réparer, ils préfèrent laisser agir les Snotligs. Après tout, les Snotligs sont naturellement destinés à servir de chair à canon. Les Snot's sont très fiers de leur machine qui sème la désolation et la mort dans les camps adverses. Quel plaisir de roussir la moustache des nains avec leur propre invention !

Un jour lors d'un combat, ils ont par maladresse tué un Loup de la bande des Trakka. Pikvit était très en colère et a faillit massacrer tous les Snotigs.
En guise d'excuse et pour ne pas trembler chaque fois que deux yeux jaunes les observeraient dans la nuit, ils ont orné leur canon avec la tête de loup. A la longue, ça sent le poil grillé, mais ou est le problème me direz vous…

Technique:

Poussé par le Médiko, je me suis lancé dans cette folle entreprise. Ce n'était que ma deuxième vraie conversion. Vous conviendrez, je pense, que c'est assez réussi. J'espère que cela vous poussera à essayer, vous n'avez rien à perdre.

Je collectionne des armées de nains et de Gobelins. J'avais acheté un canon à flamme nain d'occasion. Il était très grossièrement peint et assemblé. Il fallait donc tout refaire. Après un bon bain dans le dissolvant, toute la peinture et la colle sont partis en frottant avec une brosse dure. J'ai pu ensuite ébarber proprement les pièces en métal et repartir avec du presque neuf. Deux problèmes subsistaient pourtant : le moulage était très mal fait et les pièces s'ajustaient très mal, et surtout les parties en plastique (roues) avaient à moitié fondu ! La prochaine fois, je m'abstiendrai de les attaquer au dissolvant.
Mon canon en pièces détachées traînait depuis des mois dans ma boite à rabiots. Je pensais en faire une sorte de machine à vapeur pour un diorama nain, mais il ne trouvait jamais vraiment sa place. Et puis j'ai moi aussi attrapé "la fièvre du Médiko". L'idée folle m'est venue que les Gob's volent la machine de guerre aux nains et se l'approprie.

Fournitures :

  • Un canon à flammes
  • Une boite de Snotligs métal
  • Roues et brasero pris sur une cloche hurlante Skaven, mais on peut faire sans
  • Une tête de loup funeste
  • Déco de bouclier pour Gob de la nuit
  • Milliput, carte plastique, etc…

J'ai perdu pas mal de temps à fabriquer le socle. En plus il n'est pas très réussi, mais bon, ne négligez pas les socles, ils se voient beaucoup. Il est à noter que le canon étant plutôt lourd, je l'ai percé en dessous pour placer un broche enchâssée dans le socle afin de le maintenir. Idem pour les Snot's qui ont un pied percé, dans lequel je colle un petit clou sans tête pour les fixer sur le sol.
Les snot's ont étés un peu retravaillés, mais rien d'extraordinaire, de toute façon c'est trop petit pour les modifier beaucoup. J'ai surtout limé les socles et tordu délicatement certains membres pour les repositionner.
J'ai aussi fabriqué un tournevis, une torche et un truc pour nettoyer le fût du canon. Sur le tonneau du canon, j'ai limé toutes les têtes de nain, remplacées par des lunes, ajouté une poignée pour aider les petits snot's à monter dessus, sculpté une peau de loup pour prolonger la tête.

Enfin, la peinture, qui est peut-être le meilleur moment, parce que votre modèle prend vie. Vous avez déjà essayé de peindre la pupille d'un Snot' ?

Si vous tentez l'aventure, laissez parler votre imagination, faites des essais, ne soyez pas pressés et surtout amusez vous ! Pour donner vie à votre modèle, il faut rentrer dans l'esprit d'un Snotlig (je sais c'est plutôt étroit...) Imaginez que vous êtes tout petit, bête, méchant et hargneux...

 

Le modèle nain d'origine par Games Workshop