Google

Peinture des figurines

Ce site parle avant tout de décors. J'espère pouvoir vous aider également pour vos figurines, car même si l'on trouve de nombreux conseils sur le web, ils sont épars et souvent en anglais.

Un décor c'est sympa, voir magique, mais il ne prend toute sa dimension qu'à partir du moment où il abrite au moins une figurine. J'ai acheté mes premières bestioles en métal moulé dans le but d'avoir une référence visuelle pour l'échelle de mes décors. Et puis je me suis attaché à ces personnages et à la qualité des sculptures. Après des débuts difficiles j'arrive aujourd'hui, à condition d'y mettre l'attention et le temps nécessaire, à peindre convenablement mes figurines. Alors pourquoi pas vous. Si c'est avant tout une question d'exercice et de travail, connaître les techniques change tout et permet d'accomplir des progrès encourageants.

Avertissement

Je ne reviendrais pas sur la préparation du poste de travail, l'éclairage et le matériel, car ces conseils demeurent valables pour les figurines.

Préparation des figurines

D'abord, il faut soigneusement enlever toutes trace de moulage de votre figurine à l'aide d'un couteau de modélisme et de limes. Les limes les plus utiles sont les demi-rondes, ronde, plate et triangulaire. Cette manipulation attentive vous permet également de commencer à apprivoiser la sculpture à repérer les grandes lignes et les détails. Ne sautez en aucun cas cette étape indispensable.

A la douche!

Ensuite il est conseillé de laver votre figurine. En effet pour les besoin du démoulage elle a été recouverte de poudre ou de vaseline. De plus la transpiration de vos doigts est gênante. Aussi vous lavez la figurine à l'eau tiède savonneuse, vous pouvez parfaire le travail avec une vielle brosse à dent, puis la rincez abondamment. Une fois sèche, placez là sur un support et évitez de la toucher avec les doigts jusqu'à la fin de votre travail.
Grâce à cette préparation la peinture adhérera mieux, la colle et la résine aussi, si nécessaire.

Décapage?

Vous pourriez également vouloir repeindre une vieille figurine qui ne vous donne pas satisfaction. Cela arrive souvent lorsque l'on a fait des progrès techniques notables. Surtout ne repeignez pas par dessus l'ancienne peinture.
C'est assez facile de décaper une figurine en métal: un bon bain dans l'acétone ou tout simplement du dissolvant pour vernis à ongles. La colle et la résine de modélisme sera également dissoute, vous rendant une figurine comme neuve. Mais cela rend le traitement impossible pour une figurine convertie.
Vous laissez bien tremper et vous finissez le travail à la brosse. Il faudra bien rincer ensuite votre figurine pour enlever toute trace d'acétone. Attention, évidemment ce produit est toxique, il ne faut pas respirer les vapeurs. Comme toujours, travaillez de préférence à l'extérieur. Évitez aussi de vous mettre de l'acétone plein les mains. Autre précaution, la peinture de votre figurine, diluée dans l'acétone se décolle, mais elle aura tendance à se redéposer dans le lavabo...
L'acétone attaque le plastique, donc gare aux récipients et même à la brosse. Généralement vous pouvez stopper la réaction en rinçant sous l'eau.

Il est plus délicat, et plutôt décommandé, de décaper vos figurines en plastique. A ce jour, ce qu'on a trouvé de mieux c'est un bain dans le Desktop (oui, oui, le produit toxique pour déboucher les toilettes) ce n'est pas très romantique et passablement dangereux mais il paraît que ça marche. A mon sens pour se lancer là dedans, vous pouvez prévoir la combinaison totale anti-risques bactériologiques et chimiques, ça doit se trouver dans les surplus militaires irakiens...
Surtout évitez l'acétone qui ferait fondre votre figurine plastique. Il existerait des décapants à base de poly-glycols qui n'abîment pas le plastique. A voir.

La sous couche

La sous couche est très importante, elle procure une surface uniforme qui accrochera mieux la peinture que le métal nu. Elle a une autre fonction non négligeable, il faut savoir qu'elle va influencer la teinte des peintures que vous utiliserez ensuite dessus. En effet même les peinture acryliques ont un pouvoir couvrant impressionnant vous découvrirez qu'elle peuvent être assez transparentes, surtout si on les diluent.
Vous pouvez sous coucher principalement en blanc ou en noir. Il y a de nombreux débats à ce sujet, le choix dépend de ce que vous voulez obtenir au final: lumineux ou sombre
Le blanc pour obtenir des couleurs plus riches et plus claires. Il est plus facile de noircir au pinceau une zone sombre, que d'appliquer une couleur claire sur une sous couche noire. La sous couche blanche est idéale pour toutes les techniques de peinture à base d'encrage ou qui jouent sur la transparence de couleurs superposées.
Le noir pour accentuer les reliefs car il vous aidera à assombrir naturellement les creux de la figurine. Rien n'empêche de remplacer le noir par du marron foncé, du vert foncé, etc... tout dépend de ce que vous cherchez à obtenir.

La sous-couche se fait à la bombe. Celles de Games Workshop sont idéales. Sinon attention, pas de peinture avec antirouille intégré, c'est affreux pour cet usage, car la peinture acrylique accroche mal ensuite, ce qui est l'inverse de l'effet recherché .Choisissez également une peinture mate.
Votre sous couche doit tout couvrir sans obstruer les détails de gravure. Vérifiez bien sous tous les angles et dessous. Une figurine peinte qui laisse entrevoir des bouts de métal ou de plastique par endroit c'est affreux.
Un passage au pinceau, de la couleur de sous couche diluée, permet d'affiner le travail dans les endroits ou la bombe n'a pas pu aller.
Parfois cette sous couche en supprimant la brillance du métal fera apparaître des lignes de moulages que vous n'aviez pas vu avant. S'il le faut limez et reprenez votre sous couche pendant que vous le pouvez encore. Dites vous qu'avec les couleurs cette ligne se verra encore plus si vous ne l'enlevez pas maintenant.
Votre sous couche doit être parfaitement sèche avant d'y appliquer une quelconque couleur.

Le bouchon

Vous pouvez faire un petit trou, avec la perceuse à main, sous chaque figurine afin de les fixer sur un support de peinture (un bouchon par exemple) à l'aide d'une petite tige métallique comme un trombone collé à la superglue.
Il est aussi envisageable de placer la figurine sur son socle d'origine, voir de floquer le socle avant même la sous-couche.

Vous pouvez également utiliser pour fixer la figurine sur un support temporaire de la pâte collante double face habituellement utilisée pour les posters. Celle-ci vous permettra également de faire des essais d'ajustement tout en peignant à part certaines parties de votre figurine.

Le schéma de couleurs:

théoriquement, vous pouvez obtenir n'importe quelle couleur en mélangeant les couleurs primaires. Ceci implique également que vous pouvez accentuer le contraste entre des parties de votre figurine où au contraire les harmoniser, selon les couleurs que vous utiliserez pour les peindre.

Couleurs complémentaires:

les couleurs complémentaires (opposées sur une roue de couleur) créent le plus de contraste, à savoir:

   

Rouge et vert (Rouge Gore / Vert Snot)
C'est pourquoi le rouge sied si bien aux armées d'Orques et de Gobelins

   

Bleu et orange (Bleu Enchanté / Orange Flamboyant)

   

Jaune et mauve (Bad Moon / Violet Liche)
C'est pourquoi un liseré or sur une robe mauve est si frappant. Ce sont les couleurs des empereurs romains, et ça en jette!

Il existe des variantes un peu moins vives de ce principe des couleurs complémentaires:
Ainsi sur une figurine peinte en vert foncé et bleu, vous avez intérêt à utiliser du rouge foncé et du beige pour les détails afin de les faire ressortir.

   

Rouge Escarre et Vert Dark Angel

   

Bleu Tempête et Brun Bubonique

   

Vert Scorpion et Violet Archonte

Nuances de couleurs:

Il faut bien comprendre que si vous mélangez du noir ou du blanc à une couleur, vous allez plus ou moins l'éclaircir ou la foncer, mais surtout la faire tirer vers le gris. A la fin votre figurine manquera d'éclat. Vous obtenez des couleurs pastel.
Comment créer des mélanges sans rendre les couleurs grises.

 

Trois couleurs par figurines:

Il est généralement recommandé d'utiliser trois couleurs, et leurs nuances, par figurine. Vous obtiendrez ainsi un beau contraste qui mettra en valeur les détail, tout en gardant votre figurine harmonieuse. Choisissez deux couleurs non complémentaires, qui ne s'opposeront pas et seront harmonieuses pour les surfaces les plus importantes (vêtements en général) comme rouge et bleu. La troisième couleur intervient pour les détails et sera complémentaire de l'une des deux première. Donc du jaune par exemple qui est complémentaire du bleu. L'or étant proche du jaune, on peut imaginer une figurine dont les vêtements seraient peints en bleu foncé avec des détails rouge foncés et des armes couleur or ou bronze.

 

Assez discuté, peignons maintenant!

Préparez vos peintures, pinceaux et surtout de l'eau propre. Une astuce consiste à avoir deux récipients d'eau, le premier recevant le rinçage des pinceaux, le deuxième devant rester très propre et servant uniquement à diluer légèrement vos couleurs avant application.

Donner du relief

Le vernis

Il peut être intéressant de vernir votre travail pour le protéger. Attention toutefois, une fois vernis il sera quasiment impossible de le retoucher. Prenez garde à utiliser un vernis mat au risque de rendre votre figurine brillante.
A l'inverse un vernis brillant devient intéressant pour améliorer des effets d'eau ou de métal.

Peindre une Demoiselle bretonniène étape par étape

Plus de conseils:

La peinture des miniatures est un domaine extrêmement vaste, dans lequel je n'excelle pas. Aussi, si vous voulez approfondir la question, je vous invite à visiter les sites de mes confrères. A noter par exemple, si vous n'êtes pas allergique à l'anglais le site de Jennifer Halley qui a remporté de nombreux trophées aux Etats Unis et qui nous livre quelques secrets:

http://www.paintingclinic.com/

Ou plus simplement procurez-vous l'excellent ouvrage de Games Workshop sur la peinture de figurines :

Comment Peindre Les figurines Citadel.