Google

Le Soclage.

Un point essentiel, à soigner particulièrement.

Ne négligez jamais les socles. Comme pour les figurines, les socles des décors permettent de les situer, de les mettre en scène et peuvent leur donner beaucoup de personnalité.
Vos socles pourront être vert prairie, avec de l'herbe, ou couleur sable avec des pierres, boueux, enneigés, etc... Les nombreux détails qu'il est possible d'ajouter sur les socles peuvent aider votre décor à "raconter une histoire". Vous pouvez suggérer un incendie, les séquelles d'une bataille ou d'une occupation par l'ennemi, et bien d'autres choses encore.
Comme pour les figurines, le contraste entre la couleur du socle et celle du bâtiment participe à sa mise en valeur.

La base

Matériau:
Dans l'idéal, un socle réussi devrait être plat en dessous, mais dans la pratique c'est parfois difficile. En effet les différentes couches de colle appliquées sur le dessus du socle pour le flocage ont tendance à le tirer en séchant. Au final les bords se soulèvent, ce qui est inesthétique.
Après des années de recherches ;-) je préconise sans hésiter l'usage d'Isorel ou de MDF.
Évidemment vous pouvez utiliser du carton-plume et à la rigueur du carton fort pour des petits socles, mais ce n'est pas très bon. Je vous conseille carrément d'oublier le contreplaqué, le bois, l'aggloméré ou le carton ondulé.
Ponctuellement, vous pouvez récupérer un couvercle en plastique dur (certaines boites de chocolat Suchard par exemple) pour réaliser un beau socle de diorama.

 
Découpe et ponçage: Placez votre décor sur une plaque d'Isorel et tracez le contour de votre socle au crayon. A part pour quelques bâtiments urbains, le mieux sera généralement de dessiner un contour arrondi laissant entre 1 et 4 cm autour du décor.   Découpez à la scie sauteuse en suivant le tracé. Si vous êtes mal équipé, vous pouvez venir à bout de l'Isorel avec un gros cutter et beaucoup de patience, mais vos doigts seront en danger!
 

Poncez les bords pour qu'ils aient une pente douce. Inutile de poncer sur toute l'épaisseur, car vous obtiendriez des bords coupants et fragiles. Vous pouvez laisser 2mm de bord droit, cela fera légèrement ressortir le décor. Vous pouvez poncer à la main (bon courage) ou avec une petite ponceuse électrique (trop facile). Enlevez bien la poussière, inutile de la ramener dans l'atelier où vous entreprosez vos précieuses figurines.  

 

Collez votre décor sur le socle avant de passer à la suite. La PVA fait ça très bien.

 

 

Du relief

Un socle n'est pas forcément plat en dessus. Il ne faut pas avoir peur de lui donner du relief avec de l'enduit, du polystyrène, ou du carton-plume par exemple. En effet, à moins que vos décors se situent aux Pays Bas, le sol ne sera jamais vraiment plat.
A ce stade vous pouvez coller de petits cailloux, des morceaux d'écorce, ou encore des débris futuristes. Ces éléments seront pris "dans la terre".

Attention, dès que vous mettez de la peinture, de la colle PVA ou de l'enduit sur votre socle, pensez bien à poser dessus des objets lourds pour qu'il reste bien plat en séchant.
Pour ma part, j'utilise quelques bocaux de confiture remplis de vieilles pièces de monnaie. En plaçant ces objets bien lourds sur les bords de mes socles, j'évite qu'il se déforment en séchant.

De la texture

Historiquement, si l'on peut dire, les décors étaient classiquement floqués en vert pour s'harmoniser avec les tables de jeu. Il en était de même pour les figurines, invariablement soclées en Goblin Green. Mais les choses ont évoluées, on a commencé à voir des bords de socles en Scorched Brown, des tables de jeu couleur désert ou même roche volcanique. Tout est donc permis, de la neige aux marécages en passant par les sols extra-terrestres. Dans presque tous les cas cela repose soit sur du flocage soit sur du sable peint.
Pour l'un comme pour l'autre, commencez par diluer de la colle PVA ou de la colle à bois dans un petit récipient. Une part d'eau pour une part de colle est un maximum. Vos pouvez ajouter quelques gouttes de peinture au mélange pour le teinter. Cela vous aidera à voir où vous en avez mis.
Choisissez un pinceau bas de gamme ou déjà abîmé. On trouve en grande surface des pinceau à bas prix en "poil de poney" synthétique qui font très bien l'affaire. Étalez soigneusement la colle sur l'ensemble du socle en évitant d'en mettre sur le décor. Lavez immédiatement votre pinceau à l'eau froide et au savon.

 

Placez le décor sur son socle dans un récipient plat, comme un couvercle de boîte à chaussure par exemple. Ce récipient vous évitera d'en mettre de partout et permettra de récupérer le surplus.
Notez qu'il vous faudra toujours beaucoup plus de flocage que ce qui restera réellement sur le socle au final. Saupoudrez généreusement votre sable ou votre flocage sur la colle. Tapotez un peu pour que le flocage se pose bien et remplisse tous les interstices.
Laissez sécher, puis secouez l'excès de flocage ou de sable dans votre récipient afin de le récupérer.

Touche finale

Herbe:
Vous aurez de meilleurs résultats en passant une couche de peinture verte sur votre socle avant de le floquer, en effet, il faut s'attendre à des effets de transparence. Utilisez ensuite du flocage vert selon la méthode expliquée ci-dessus.
Le flocage, c'est de la sciure de bois teintée, vous remarquerez peut-être que sur la fin du sachet de flocage il ne reste presque plus qu'une poussière verte. Ne vous attendez pas à des bons résultats avec ça.
Vous pouvez passer de la PVA très diluée sur ce flocage pour le stabiliser.
Pour éviter l'aspect "pelouse" vous pouvez mélanger les type de flocages, mais surtout vous pouvez donner du relief en ajoutant des touffes d'herbes hautes réalisées en filasse de plombier, mettre des petites touches de flocage électrostatique, des petits bouts de lichen, etc...
Notez que l'herbe n'est pas forcément verte, il existe des flocages "herbe jaunie", par exemple, qui seront plus propices pour des paysages de landes désolées ou de toundra.

Sable:Contrairement au flocage, le sable devra généralement être peint ensuite. Vous pouvez expérimenter toutes sortes de granulométries, de textures et de mélanges. Par contre il est impératif de fixer le sable avec une deuxième couche de colle bien diluée.
Ensuite la peinture se fera délicatement. Si possible, commencez par une sous-couche en bombe puis travaillez en brossages à sec, avec un grand pinceau.

Neige:
La neige est très à la mode depuis quelques années. Il existe des flocages neige très sympas.
Personnellement j'aime beaucoup le mélange bicarbonate de sodium, eau, PVA, minuscule goutte de peinture bleue claire. Cette mixture s'applique au pinceau.

Boue:
Il est possible de créer de la boue avec de l'enduit de rebouchage. Pensez aussi à l'eau artificielle.

Débris:
Pour des décors futuristes urbains, il peut être intéressant de placer de nombreux débris sur les socles afin de suggérer des bombardements et d'âpres combats. C'est une occasion pour faire votre propre mélange de flocage, que vous pourrez conserver dans un récipient hermétique et étiqueté.
Mélangez de la litière pour chat, des petits cailloux, du sable grossier, du sable fin, des petits morceaux de grappe plastique découpés à la pince, des fragments de fil de téléphone, des petites pièces en plastique, et toutes sortes d'éléments de ce type.

Le dessous du socle

Vous pouvez peindre le dessous du socle en noir par exemple. Votre modèle aura meilleure allure et si un bord du socle se soulève légèrement, ça se verra moins.Sur des modèles d'expo, vous pouvez aussi coller de la feutrine.
Au passage, vous pouvez en profiter pour mettre la date de la création de votre modèle sous le socle. Cela vous permettra plus tard de voir vos progrès.


L'ajout de sable par endroit permet de modéliser une zone ou l'herbe ne pousse pas, comme un chemin.


L'ajout de pierres procure un effet intéressant.

en savoir plus sur ce diorama
Socle avec pierres, gravier et plusieurs flocages